Mais qui sont ces donneuses d’ovocytes?

De plus en plus de couples ont recours aux dons d’ovocytes. Nous savons comme ce parcours est difficile psychologiquement. L’angoisse monte lorsque le couple doit faire confiance en un tiers pour choisir sa donneuse : le don, en Espagne, est anonyme, et l’identité de la donneuse ne peut pas être révélé.

Alors qui sont ces donneuses ? Qui se cache derrière ces caractéristiques que le centre veut bien nous donner ?

En tant que chargée du suivi des patients, je travaille d’avantage avec les receveuses que les donneuses, mais je les rencontre aussi bien souvent et les accueille à la clinique. Les médecins nous demandent aussi notre avis sur la sélection des donneuses, et nous essayons au maximum de calquer la donneuse sur la receveuse.

J’entends et je lis beaucoup de critiques sur le fait que les donneuses espagnoles soient rémunérées et que le don n’est donc pas un geste générosité…. C’est faux !

Les donneuses reçoivent en effet une indemnité pour leur geste, mais elles ne vivent pas de cela, et cela ne changera pas leur vie ! Et elles ne reçoivent pas leur indemnité le jour après avoir décidé de donner. C’est un processus très long, qui passe par des tas d’analyses, l’assignation d’une receveuse, un traitement de stimulation ovarienne et une ponction sous anesthésie.

Ne devient pas donneuse qui veut !

Les donneuses d’ovocytes sous soumises à de nombreuses analyses de santé mais aussi psychologique. Les médecins de notre centre doivent aussi s’assurer que ces personnes sont fiables, viendront à l’heure au rendez-vous et ne vont pas abandonner au dernier moment. C’est pourquoi certaines femmes ne sont pas retenues pour le don : leur honnêteté et leurs intentions sont décisives.

Les donneuses et les receveuses sont finalement des femmes comme les autres, qui vont se croiser à un moment donné, l’une pour réaliser un rêve, et l’autre, l’y aider. Toutes les deux sont des femmes formidables qui recherchent le bonheur et y contribuent comme elles le peuvent.

Après le don, après le transfert, elles reprendront leur vie, comme avant, en ayant toujours une petite pensée l’une pour l’autre, sans jamais se connaître.

Image

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s